La beauté.

Sujet captivant et passionnant lorsqu’on s’intéresse un peu aux codes qui régissent les pratiques de beauté dans d’autres pays. Il y a quelques jours, je tombais sur une émission qui s’intitule "voyage en beauté"! Rien que le titre m’a tout de suite interpellée. Pour moi c’était inédit et méritait que je m’installe profondément dans mon canapé pour voir ce concept qui sort de l’ordinaire. Des émissions de voyages culinaires et touristiques, j’en connais et j’en suis toujours fan. Mais là,  je reconnais que c’est une idée judicieusement trouvée!

Le concept de l’émission, présentée par deux femmes Awa Ly et Capucine Lafait-Hémard , repose tout simplement sur la découverte des pratiques beauté des femmes et des hommes dans le monde! J’ai d’ailleurs aimé la phrase qui accompagne le titre sur la page Facebook de l’émission, je cite :" Un joli prétexte pour aller à la rencontre des femmes et des hommes du monde entier".

Awa et Capucine ont pris le parti de montrer que les hommes aussi de ces pays qu’on jugeraient à priori fermés s’adonnent aussi au plaisir de la mise en beauté de leur corps.

En général, la beauté renvoi à la femme et si vous saisissez le mot dans le moteur de recherche google, vous aurez cette définition de Wikipédia :"La beauté décrit notamment un vaste domaine d’activités (Maquillage, Coiffure, soins du corps et du visage, instituts etc. ) mettant en valeur la femme" avec au-dessus, la photo d’une belle femme qui vient illustrer cette définition. Or, pas plus tard que mardi encore, à la page 12 du magazine hebdomadaire distribué dans le métro parisien A nous paris, je tombais sur des produits de beauté pour hommes, reconnaissables à leur packaging bien étudié et des couleurs sombres et métallisées pour coller avec l’univers masculin. Rien d’étonnant en soi dans une société occidentale puisque tous les supermarchés dédient désormais un rayon entier aux produits de beauté masculins avec des baumes à lèvres, nettoyants visage, lotions exfoliantes, crèmes hydratantes, mousses à raser, parfums et revitalisants anti-âge yeux etc.

Un attirail quasi complet qui nécessiterait autant de place que celle que nous réservons au nôtre! Et si ce n’est pas encore le cas, c’est peut-être parce que nos chers Messieurs se servent parfois chez nous!

Mais revenons à l’émission. Dans Voyage en beauté, Awa Ly et Capucine Lafait-Hémard nous font découvrir les habitudes esthétiques  et vestimentaires de ces femmes et aussi des hommes. Les us de mise en beauté révélés par les personnes rencontrées trouvent  souvent  leur source dans des rituels traditionnels  ce qui ajoutent de l’authenticité à toutes ces parures. On ressent bien la pudeur qui émane de ces femmes et hommes qui se dévoilent un peu, mais Awa et Capucine s’essayent parfois, avec beaucoup d’audace d’ailleurs, à aller aux confins de l’intimité pour percer des mystères qui apporteraient de la lumière à leurs questions.

Les trois émissions que j’ai regardées, Voyage en beauté  au Sultanat d’Oman, au Sénégal et en Turquie furent toutes captivantes et révélatrices d’une ouverture d’esprit insoupçonnée et de liberté. En les regardant, on a juste envie de mettre de côté le formatage occidental qui a tendance à nous influencer dans notre jugement et à nous détourner du sens profond de certaines coutumes même si au final on n’adhère pas. Comprendre ne veut pas dire accepter. En regardant ces émissions, je me suis interdite toutes comparaisons qui pourraient me limiter au superficiel pour en comprendre l’essentiel.

On y sent bien le poids des traditions et c’est aussi cela qui donne tout le charme à ces différentes pratiques y compris lorsqu’il s’agit de maquillage. Et après tout, on ne se maquille pas tous les jours comme si on se rendait à son marriage ou à une soirée!

Dans un marché de Dakar au Sénégal, Awa et Capucine font la rencontre d’un vendeur devant son étal bien achalandé  et se retrouvent face à une montagne de karité duquel il prend un bon gros morceau pour le déposer dans un verre contenant du café chaud épicé! La scène est insolite surtout lorsqu’ Awa moins courageuse que Capucine ( je suis quasi certaine que j’aurai eu la même réaction) se lance enfin dans la dégustation de ce breuvage plus vendu pour ses vertus thérapeutiques (dont je doute encore de la véracité) que pour ses vertus esthétiques pour ensuite s’en débarrasser discrètement hors du champ de la caméra. Tout comme cette scène où elle montre à Capucine comment se servir avec élégance de cette petite branche d’arbre servant à certaines pour se nettoyer les dents. Les scènes justifiaient bien cet arrêt sur images.

Plus loin, je découvrais un fait très marquant qui m’a beaucoup surprise et c’est aussi pour cette raison que j’ai tenu à revoir la définition du mot beauté sur Wikipédia légèrement nuancée de celle du dictionnaire Larousse. Des hommes qui se font faire pédicure et manucure  avec pose de vernis brillant dans un espace tenu par un homme. Rien de nouveau à cela quand on sait que des cadres ou hauts cadres vont en institut mais dans le contexte d’un marché, j’avoue que çà m’a semblé surprenant. Le décor, le matériel utilisé et les produits ne sont pas d’un standard qu’on connaît  et de qualité surtout en terme d’hygiène, mais cela montre bien que les mentalités changent.

Plus tard, elles parlaient tissus chez une styliste sénégalaise qui présentait des étoffes telles que le basin et une histoire intéressante autour du Wax "africain" qui n’a en réalité rien d’africain. Il faut le savoir, sans que cela n’interdise de s’approprier cet héritage d’un passé bien chargé!

Pour continuer avec la beauté, rencontre avec la chanteuse  griotte Coumba Gawlo. Alors, ce passage m’a arraché un sourire narquois car je trouvais qu’il y avait une contradiction entre la personne et son discours qui portait sur la beauté naturelle de la femme africaine telle qu’elle l’a décrivait à l’instant. C’est à voir pour comprendre.

Pour terminer avec ce billet, Awa et Capucine se livrent à quelques exercices physiques sur une plage du pays avec des habitants de la ville de tout âge qui viennent entretenir leur corps pour des raisons esthétiques mais également pour des raisons de santé. Malheureusement, lorsqu’on constate que le diabète, l’hypertension et les accidents cardio-vasculaires sont de plus en plus fréquents, je ne peux que saluer ces initiatives et les encourager quand on sait que l’alimentation est en grande partie la cause de tous ces maux.

Je ne peux malheureusement tout relater de ces épisodes qui durent tout de même presque une heure à chaque fois mais vous invite à la regarder sur la chaîne Voyage.